#AvisClients Comment le publicitaire Opinion System baratine la Répression des Fraudes

Nous essayons depuis juillet 2019 de publier un avis négatif sur l’agence immobilière Immo de France YYY. Après réclamation auprès de l’AFNOR, nous avons enfin pu déposer notre avis… mais celui-ci a rapidement été « dépublié » (c’est-à-dire censuré). Motif de rejet invoqué dans l’email d’Opinion System « action en justice en cours ». Ce qui est faux. Nous nous sommes donc ému de la mauvaise foi du publicitaire Opinion System auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations de Gironde (DDPP33). Réponse négative de la part de l’organisme public :

 » […] Pour finir, votre cas personnel a été évoqué et il est apparu que vous n’auriez pas dû recevoir de questionnaire de notation pour l’agence IMMO DE FRANCE YYY car SUCCESS MARKET est censée recueillir les avis des clients bailleurs et non pas des clients locataires. Une erreur humaine est à l’origine du motif de rejet erroné de votre avis. En effet, ce dernier aurait dû être « n’a pas réalisé son expérience de consommation » et non pas « action en justice en cours ».

Je vous informe donc que je clôture votre dossier. »

Cette version est confirmée quelques jours plus tard lors d’un échange sur la page FaceBook d’Opinion System (échange supprimé depuis).

« Bonjour Monsieur. Vous avez eu un désagrément avec une agence immobilière suite à une location, nous l’avons entendu. Vous avez voulu a tout pris dénigrer cette agence et ses salariés le plus largement possible pour un problème qui vous était personnel. Le 17 juillet 2019, vous nous avez sollicité pour avoir un questionnaire mais l’agence en question n’a pas de questionnaire dédié aux locataires et vous n’avez pas voulu l’entendre, seuls les bailleurs peuvent être intérrogés. Vous avez tout fait ! Vous avez porté plainte à la COFRAC, à AFNOR, à la répression des fraudes et au travers de toutes ces actions, personne n’a pu vous donner gain de cause car ce que vous demandez est juste impossible : déposer un avis sur un questionnaire qui n’existe pas. Vous n’en êtes pas à votre premier coup d’essai avec d’autres organismes. Nous avons pour habitude de laisser tous nos commentaires sur FB, nous laissons celui-ci pour le moment. Vous êtes passés à une étape supérieure en affirmant des choses fausses de revente de données à nos partenaires, vous passez du côté de la diffamation, nous allons revenir vers prochainement. »

La réponse de la DDPP33 correspond donc à celle d’Opinion System : les locataires sont exclus du dépôt d’avis clients de l’agence Immo de France YYY. En effet, on peut voir sur le site de l’agence Immo de France YYY que les activités de l’agence possède chacune leur propre compte Opinion System : 

  • Gestion (pour les bailleurs), 
  • Syndic (pour les seuls présidents de Conseil Syndical), et
  • Transaction (a priori uniquement pour les vendeurs/acheteurs…)

... sauf si ces avis locataires sont positifs

Le compte « transaction » affiche donc 28 avis. Le problème c’est que sur ces 28 avis, 14 ont été écrits par des locataires, qui sont censés ne pas pouvoir laisser d’avis puisque le questionnaire « n’existe pas » selon Opinion System !

Conclusions

Nous trouvons donc regrettable que DDPP33 n’ait pas pris la peine de cliquer sur l’onglet « transaction » des comptes Immo de France. Cela leur aurait permis d’identifier assez facilement le baratin que leur a servi le publicitaire Immo de France.

Nous regrettons également la très forte influence et le biais que peut créer la marque NF sur un organisme d’état. Opinion System est certifié NF522 par AFNOR Certification. N’est-ce pas cela qui a conduit à une étude sommaire de notre plainte par DDPP33 ?

Nous rappelons également que AFNOR Certification bénéficie d’un agrément COFRAC. AFNOR Certification doit donc tout mettre en oeuvre pour que ces certifications respectent les référentiels Qualité concernés. Quand on lit au chapitre 4.1 de la norme NF Z74-501 « pas de biais dans la collecte, pas de sélection des consommateurs en fonction de la perception (positive ou négative) ou de leur caractéristiques (par exemple clients fréquents ou abonnés) », on peut s’interroger sur la probité des audits qui, pour mémoire, sont gardés confidentiels.

Business is business !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.