Votre épargne part en fumée
0
c'est 20 ans de cigarettes placés en Actions US

Les applications disponibles sur mobile pour arrêter de fumer jouent en général sur trois leviers : la santé (retour du goût et de l’odorat, retour de la capacité pulmonaire, réduction des maladie long terme), la reconnaissance et la valorisation (obtention de badge de félicitations pour le premier mois d’abstinence, la 1000e cigarette non fumée), et bien sûr l’argent (budget par semaine économisé). Mais que se passe-t-il si un ancien fumeur décidait d’investir ses économies en Bourse ?

Les études sur la consommation individuelle de cigarettes sont difficiles à trouver. Néanmoins les données du site Planetoscope peuvent servir de base. Ainsi, en 2014, un fumeur consommait en moyenne 11.3 cigarettes par jour. Nous retiendrons 3 paquets par semaine, à 8€ pièce, c’est 96€ de budget mensuel.

L’ouvrage de Jean-François de Laulanié « les Placements de l’Epargne à Long Terme », nous indique que pour la période 1990-2015 les performances moyennes annuelles dividendes réinvestis sont

  • Monétaire France : 3.3%
  • Obligations France : 6.3%
  • Actions France : 8.1%
  • Actions US : 9.6%
Bien sûr, « les performances passées ne présagent pas des performances futures », mais ces chiffres sont tout de même représentatifs d’une période longue (25 ans), et incluent la crise des subprime.

Nous utiliserons dans Excel la très classique formule VC qui calcule « la valeur future d’un investissement basé sur des paiements réguliers et constants, et un taux d’intérêt stable ». Ce calcul est donc relativement mais suffisant pour nous donner un ordre de grandeur.

Capital atteint après 20 ans !

Le graphe ci-dessous illustre la croissance du capital année après année, pour chacun des supports de placements. Si 3 paquets par jour réprésentent 25 k€ de budget sur 20 ans, le capital atteint finalement les 68 k€ lorsque les sommes sont mensuellement placées sur les Actions US.

Print  CSV  Excel  Copy  

Conclusion

Selon une étude récente, le tabagisme est un marqueur social de pauvreté. En effet, quel sens y a-t-il à donner son argent aux industriels du tabac comme Philip Morris ou Altria pour détruire son capital santé ? Alors arrêtez de fumer et faites d’une pierre deux coups : diminuez l’assurance de votre crédit immobilier, et bénéficiez d’une capacité d’épargne supplémentaire !

Votre épargne part en fumée
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.