Pour la banque, le courtier est un “apporteur d’affaire”, c’est à dire qu’il peut être rémunéré par la banque pour son activité d’intermédiaire. Il existe ainsi une relation de loyauté entre la banque et le courtier : en effet, dans le cadre de bonnes pratiques commerciales, la banque sollicitée initialement via le courtier déclinera toute relation directe avec son client final (vous). Le coût total qui vous est donc présenté peut donc intégrer la commission de la banque au courtier.

Un courtier physique (bénéficiant d’une agence locale) possède donc un réseau de “banques partenaires” qui, contrairement à ce qui peut vous être dit, ne présente pas forcément les meilleures offres, mais surtout des offres négociées qui intègrent les frais de courtage.

En contactant seul la banque, il n’y a donc aucune raison de ne pas bénéficier d’un coût total “net de courtage” inférieur !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.