Contrat AVIVA Evolution VIE : le courtier Assurancevie.com se prend les pieds dans le tapis

« les promesses n’engagent que ceux qui y croient », ce dicton pourrait malheureusement s’appliquer aux lecteurs du magazine La Particulier qui suivent leurs affaires de façon distante…

sur l'année 2019, assurancevie.com a consacré pas moins de 8 pleines pages à son produit EVOLUTION VIE

En septembre 2019, nous décidons donc d’ouvrir un contrat AVIVA Evolution VIE, profil dynamique en gestion pilotée par Fidelity. Pour un capital minimum investi de 1200€, prime de bienvenue annoncée est de 100€, assurant donc une rentabilité immédiate de 8.3%. Une autre façon de calculer le retour sur investissement de cette petite opération est d’effectuer un rapide ROI… temps de paperasse nécessaire pour ouvrir le contrat = 1h, salaire inférieur à 100€/h,  gain immédiat = 100€ – salaire horaire net soit 85€ sur la base de la moyenne française.

300€ sous conditions... et sous réserve de persévérance !

Bien sûr, notre calcul de rentabilité horaire s’est nettement dégradé car la courtier assurancevie.com a souffert d’une amnésie soudaine lorsque l’heure de verser la prime est venue, soit 30 jours de carence + 60 jours de délai MAX = 90 jours après l’ouverture du contrat.

Après une série d’emails restée dédaigneusement sans réponse, nous envisageaons les recours possibles pour que promesse soit tenue…

Qui est assurancevie.com ? une filiale de JDHM Vie, Société par Actions Simplifiée au capital de 2.2 M€ immatriculée Paris 2 (site web hors service). Nous apprenons dans les mentions légales que JDHM Vie est inscrit à l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance (ORIAS) et membre de l’ANACOFI-CIF

Réponse de l’ORIAS : contactez ABE-infoservice au 0811 901 801. Bof, l’ORIAS n’est finalement qu’un simple annuaire qui délivre des agréments sans aucune utilité en cas de litige.

Réponse de l’ANACOFI-CIF : cette fois nous sommes redirigés vers mediation-assurance.org, nous adressons donc une réclamation voir ci-dessous…

la médiation

Peu de temps après, le service client d’assurancevie.com nous répond. « on a beaucoup de travail en cette fin d’année », « nous avons eu une réunion avec Aviva ce jour même qui nous a pris toute la journée », « nous prenons partiellement en charge le versement de la prime, le restant étant versé par l’assureur », bref ça communique mal entre l’assureur et son distributeur et l’un des deux a visiblement des cactus dans les poches. On se fait presque reprocher notre impatience parce que la prime sera versée avec « seulement » une semaine de retard. C’est faux, la prime aurait pu être versée directement après la période de rétractation de 30 jours, soit 60 jours AVANT de déposer une réclamation. Même si le service Clients nous fait sentir que ce n’est « pas sa faute », on nous propose un geste commercial de 30€ que nous déclinons. De toute façon la confiance est perdue, il n’y aura jamais de versement volontaire futur.

Le mois suivant surprise, une réponse du médiateur ! Bien sûr notre réclamation est rebutée car les recours amiables ne sont pas épuisés. Réclamation qui de toute manière n’a plus lieu d’être puisque la prime de bienvenue a bien été payée, le 18 décembre pour être exact.

Chose étrange, le médiateur nous redirige vers le service client de l’assureur et non du courtier, preuve qu’en cas de pépin l’intermédiaire serait un mauvais point d’entrée.

Ce qui nous fait également sourir, c’est le courrier signé mi-janvier par Philippe Baillot, alors que le Canard Enchaîné dévoilait sa démission fin décembre ! La Commission d’Evaluation et de Contrôle de la Médiation de la Consommation (CECMC) lui aurait adressé quelques critiques.

Recettes publicitaires 2019 du magazine Le Particulier liées aux produits financiers

Ce qui est agaçant, c’est que cette réclame pour assurancevie.com soit publiée par Le Particulier, édition du Figaro et leader de la presse patrimoniale, proclamant des valeurs d’expertise et de responsabilité. Ce vénérable magazine qui a fêté cette année ses 70 ans offre à ses annonceurs des « prospects qualifiés » pour les produits financiers type assurance vie… un public de vieux grisons fortunés en somme. Il faut dire que les tarifs ne sont pas donnés, compter 27.000€ pour une demi-page, 38.000€ pour une pleine page , 48.000€ pour une Face Sommaire, 55.000€ pour une 4e de couverture et, top du top, 79.000€ pour une double page que seule la puissance SCPI Corum a pu s’offrir cette année.

AnnonceurJanFevMarsAvrilMaiJuinJuil-AoûtSeptOctNovDec2019
CORUM4300048000790004300079000380007900041000390007900079000647000
MIF5100051000380005100051000410004800038000480004800048000513000
PLACEMENTDIRECT.FR38000038000480005500048000038000510005100041000408000
ASAC FAPES04300038000390004100038000380004300038000380000356000
MACSF00550005500005500055000550000055000330000
ASSURANCEVIE.COM3800003800038000480000380003800004300039000320000
BINCK4800003900003800004100038000000204000
PICTET550000510000390000390000000184000
RESIDES ETUDES038000038000039000004300000158000
CARAC390000380000038000000390000154000
ALTAPROFITS.COM2700002700002700000380000270000146000
IG38000000038000000550000131000
GARANCE00430000000004100038000122000
SMA VIE00380000038000039000000115000
LINXEA00380003800000038000000114000
MONCEAU0550000000005500000110000
INVESTISSEUR PRIVE000000000380005100089000
EHPAD-INVEST000042000000420000084000
BANQUE POP410000000000410000082000
HSBC000004300003800000081000
PATEX000420000380000000080000
NALO000380003800000000076000
FORTUNEO00000005100000051000
BOURSE DIRECT00480000000000048000
VISA00000043000000043000
AVIVA04100000000000041000
GAIPARE00410000000000041000
France MUTUALISTE38000000000000038000
COGEDIM03800000000000038000
BOURSORAMA00380000000000038000
MACIF00000003800000038000
CAISSE EPARGNE00000380000000038000
KAUFMAN BROAD00000380000000038000
BFORBANK00000000038000038000
AXA00000000003800038000
AFER00000003600000036000

Au total, c’est tout de même plus de 5 millions d’euros de recettes que perçoit la rédaction. On comprend que le magazine souhaite préserver de bonnes relations avec assurancevie.com qui tout de même lâché 320.000€ cette année pour promouvoir le contrat Evolution VIE de l’assureur AVIVA.

En comparaison, avec un tirage de 320.000 numéros/mois, les recettes abonnés et kiosque seraient d’environ 12 millions d’euros sur la base d’un prix unitaire de 3.5€. On comprend bien qu’il est moins important de perdre un lecteur qu’un annonceur !

Conclusions

Obligation de sortir l’artillerie lourde pour obtenir une réponse d’assurancevie.com, un comble pour un pure player du courtage sur un marché hyper concurrentiel. Preuve que l’assurance vie est encore un marché de seniors, toujours pas acclimaté aux exigences des millenials pour qui 5 jours de délai pour une réponse par email n’est pas un délai acceptable pour un service financier privé.

Le magazine Le Particulier a été moultement interpelé sur la difficile application des offres de son annonceur, sans réponse. Nous commençons donc à douter de la ligne éditoriale en ce qui concerne l’épargne financière. Le numéro de septembre lourdement consacré aux assurances vie, « notre palmares exclusif pour muscler votre épargne » ressemble plus à un gros publi-rédactionnel qu’à de l’investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.