« ce que votre banquier ne vous dira jamais… » fiche de lecture

Paru aux éditions JDH en février 2018, ce petit ouvrage d’une bonne centaine de pages nous en apprend beaucoup sur l’industrie bancaire en un temps record. Cet article résume rapidement le contenu des trois grandes partie qui constituent ce livre, en essayant toutefois de ne pas trop spoiler son contenu qui dévoilent principalement les secrets de la profession. A noter qu’une nouvelle édition 2019 est désormais disponible.

Jean-David Haddad

Agrégé de sciences économiques et sociales, cofondateur de francebourse.com

Guillaume Eyssette

Conseiller en Investissement Financier (CIF), gérant de la société Gefineo

partie 1 : le système bancaire

Sont abordés
  • les différences entre une banque de détail et une banque d’affaires
  • la façon dont les banques pratiquent le négoce en empruntant l’argent moins cher qu’elles ne le prêt, 
  • la concentration du secteur bancaire
  • le manque d’objectivité du conseiller commercial sur les produits qu’il commercialise
  • le système de garantie des dépôts

partie 2 : les produits d'épargne

Sont abordés

  • la contreperformance des fonds maison hébergés dans un PEA / CTO / assurance vie
  • les vrais dépositaires de vos fonds en assurance vie
  • les dangers de la loi Sapin 2 en cas de panique
  • la différence entre spéculation et investissement en bourse

On peut ainsi retenir qu’à l’exception des livrets réglementés, la majeure partie des produits d’épargne peuvent être achetés directement, sans passant par une banque qui n’est qu’un intermédiaire dans la chaîne de distribution.

partie 3 : le crédit

Sont abordés

  • La magie des taux négatifs pour les professionnels
  • le faible risque de défaut pris par la banque
  • formes alternatives d’emprunt
  • produits de consommation vs. produits de luxe

Conclusion

Ce qui nous a séduit dans cet ouvrage est son côté « initié », un peu comme si un cadre de banque vous expliquait de but en blanc comment son établissement génère vraiment ses revenus et comment se crée un chiffre d’affaires.

Ce genre de point de vue « inter-professionel » est assez rare dans un monde médiatique où c’est le particulier qui est le plus souvent sollicité commercialement, par les campagnes publicitaires des banques, ou par voie de presse.

Ce livre est donc une excellente porte d’entrée pour le lecteur qui souhaite débuter son éducation financière. Il permet aussi de ne plus se faire infantiliser par son banquier, mais de le considérer simplement comme un commerçant qui propose des produits intéressant (le crédit) et d’autres beaucoup moins performants (les moyens de paiement et l’épargne).

Catégories
Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Share on print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.