BeePhone.fr et ImmoNot.com, où comment AFNOR Certification cautionne les faux #AvisClients

Question : Quel est donc le point commun entre un notaire et un revendeur d’iPhone reconditionné ?

Réponse : Tous deux utilisent les services de la société Trustpilot, le géant danois de l’Avis en ligne. Nous allons voir plus en détail dans cet article comment cette société, pourtant certifiée NF522 « NF Service avis en ligne » par AFNOR Certification, a massivement diffusé des faux avis.

la chaîne dite "de confiance" : du COFRAC à Beephone.fr ou Immonot.com en passant par les sociétés commerciales AFNOR Certification et Trustpilot

Beephone.fr, arnaque classique du e-commerce

Le domaine d’activité est prometteur : le revente d’iPhone reconditionnés, donc d’occasion, à des prix bien inférieurs aux modèles neufs. Tout le monde se les arrache. Problème ? le stock, qui fait cruellement défaut. Mais pourquoi se priver de la vente d’un produit qui n’est pas en stock ? Negative cashflow diront les initiés ! C’est à dire la faculté d’encaisser des recettes avant de décaisser les charges, un modèle économique qui a de quoi séduire. Malheureusement le stock n’arrivera jamais et la supercherie commence à se répendre sur les réseaux. S’en suit donc un florilège de clients insatisfaits qui se plaignent des délais de livraison extrêmement longs… quand livraison il y a !

Incapable de fournir la marchandise vendu, Beephone a donc récemment mis la clé sous la porte et fermé son site.

Pierre tombale du site Beephone

La partie qui nous intéresse le plus dans cette affaire est lié au gestionnaire d’avis du site, Trustpilot, qui a massivement produit des avis positifs en 2019. L’arnaque étant révélée à la mi-mars, Trustpilot a donc publié le communiqué suivant sur la page des avis Beephone, dont nous vous offrons notre plus belle traduction :

« Chers utilisateurs Trustpilot,

Notre logiciel dédié a découvert un nombre impressionant de faux avis clients sur ce compte et nous les avons supprimés.

L’intégrité de notre communauté est quelque chose que nous prenons très au sérieux. Par conséquent nous allons maintenir nos efforts pour renforcer l’intégrité de notre plateforme, et nous informerons nos utilisateurs lorsque nous mettrons à jour des tentatives d’utilisation frauduleuse. »

C’est beau ! Presque touchant… En effet, aux vus de notre expérience maheureuse avec Success Market aka Opinion System, le leader de l’avis sur la niche des agences immobilières, plusieurs choses ne collent pas. Explications.

Selon Trustpilot, le TrustScore (sorte de note moyenne maison) aurait donc été artificiellement élevée du fait de faux avis positifs. Hors il existe une autre façon de biaiser une moyenne à la hausse : la suppression des commentaires négatifs ! Cette censure de la médiocrité est le moyen mise en oeuvre chez le publicitaire Succes Market / Opinion System. Nous l’avons signalé à AFNOR Certification qui a validé la pratique sans vraiment s’en émouvoir. Le COFRAC  est également au courant mais laisse pourir depuis décembre 2019…

Donc Trustpilot rejette la responsabilité de note positive frauduleuse sur son client, Beephone, mais garde sous silence le potentiel excès de zéle de ses équipes de modération. Cépanou dit le webmarketeur !

"Beephone c'est rien que des méchants, ils injectent des faux avis clients" dixit Trustpilot

Trustscore : le coup de la moyenne bayésienne décryptée…

Les stasticiens de Trustpilot utilisent une interprétation très personnelle du modèle statistique. Voici une nouvelle traduction de leur définition de cette mystérieuse moyenne :

« Nous utilisons une moyenne bayésienne dans la calcul du Trustscore pour s’assurer qu’une société avec peu d’avis débute avec un Trustscore moyen plus « équilibré ». Cela signifie que dans tous les calculs de Trustscore nous injectons automatiquement 7 notes d’une valeur de 3.5 sur 5 chacune. Lorsque la société collecte plus d’avis, cette moyenne initiale devient sous-pondérée dans la calcul final du Trustscore.

Par exemple, si une société reçoit une note unique de 1 sur 5, sont Trustscore serait de 3.2 plutôt que de 1 [bah oui (7 x 3.5 + 1) / 8]. Cela explique également comment une société qui a uniquement des notes de 5 sur 5 peut avoir un Trustscore de 4.5. »

Pour illustrer cette pratique sur par exemple la notation d’un examen, les 7 première notes seraient par défaut de 3.5/5 soit 14/20. Pas mal pour un début ! Suffisant en tout cas pour encourager le 8e client à acheter ! Bref, ce Trustscore bayésien ressemble plutôt à un pipo score qu’à une thèse de statistique comportementale de Harvard.

le pauvre Thomas Bayes doit se retourner dans sa tombe à la vue de cette triste mise en oeuvre de sa théorie !

ImmoNot.com - le portail immobilier des notaires impactés

Nous l’avions évoqué dans cet article. Le site ImmoNot.com utilise aujourd’hui massivement des avis « clients » de « clients » qui n’en sont pas, puisqu’ils s’avèrent être en fait de simples visiteurs du site, et non des consommateurs de services notariés. Cette définition les réduit à de simples prospects, avec pour effet de tromper les nouveaux visiteurs qui croient que de vrais clients ont publié ces avis ! En effet, au sens commun du terme, un client est quelqu’un qui a délié sa bourse pour s’offrir un bien ou un service, pas simplement un touriste de passage qui a vu de la lumière.

 

AFNOR Certification, "partenaire confiance" des FAUX Avis Clients

Comment en est-on arrivé là ? Comment une société censée contrôler et vérifier l’absence de sélection dans les avis clients a-t-elle développé le monopole de la certification de complaisance et de la promotion des pratiques trompeuses ?

Que Beephone, une obscure PME mène une campagne marketing de génie pour engranger des bénéfices sans jamais livrer, soit, mais que des notaires sombrent dans la publicité mensongère, qui plus est cautionné par l’AFNOR Certification non, c’en est trop.

Nous savons pertinament que le ministre Denormandie veut remettre le marché de la transaction immobilière en route, suite à la crise sanitaire du COVID et suite notamment aux tristes suppliques du corporatiste Jean-Marc Torrollion. Mais que les notaires adoptent les techniques de vente douteuses des agents immobiliers est inacceptable. Les notaires sont avant tout, rappelons le, des officiers de l’Etat, et non de vulgaires camelots. Cette profession est censée garantir la sécurité des transactions immobilière, et non s’enrichir sur la partie transaction !

Comme mentionné dans cet article, il est d’autant plus surprenant que ces même notaires, par la voix de Jean-François Humbert président du Conseil Supérieur du Notariat, attaque la FNAIM pour usurpation de leurs emblêmes. C’est l’hopital que se fout de la charité !

 

Catégories

Découvrez l’offre de notre partenaire MyHeritage.fr, leader des tests ADN !