Présentation des Offres GAZ pour les Particuliers

Au 1er mai 2019, TOTAL Direct Energie propose 3 offres de gaz “sans engagement” et “avec la garantie de faire des économies” :

  • l’Offre “ONLINE” : -10% sur le tarif gaz fixé par l’état
  • l’Offre “CLASSIQUE” : -5% sur le tarif gaz fixé par l’état
  • l’Offre “VERTE” : -2% sur le tarif gaz fixé par l’état
Vous pouvez donc être tenté de choisir l’offre la moins chère, c’est à dire l’offre “ONLINE” mais… que cache vraiment ce rabais ?

L'offre "ONLINE" de TOTAL Direct Energie

On peut lire dans ce document les particularités de la facturation et des modalités de paiement de cette offre.

Dans cette offre “ONLINE” il y a donc une facture unique annuelle “de régularisation”, et, a priori, le Client “pourrait modifier ses mensualités sur simple appel au Service Clients”.

Exemple concret : exemple de facturation en année 1

Mars 2019 : Prenons l’exemple d’un nouvel abonné qui pose un compteur neuf dans son logement. Son logement est chauffé au gaz individuel, le chauffe-eau est également alimenté au gaz. L’abonnement est mis en place au mois de mars 2019. TOTAL Direct Energie choisit d’appliquer d’attribuer le profil “P12” (??) pour une mensualité de 51€ et un profil B1 (nous verrons plus tard à quoi correspond ce profil).

Novembre 2019 : Réception de la première facture annuelle, suite à un relevé réel de la consommation de gaz. Ont été payé depuis le mois de mars : 459€. Ont été consommés depuis le mois de mars : 158€. Soit un trop-perçu par TOTAL Direct Energie de plus de 300€. Le client reçoit donc un virement de 300€ sur son compte pour remboursement de ce trop-perçu et décide de mettre en place une nouvelle mensualité revue à la baisse, c’est à dire à 22€.

Décembre 2019 : mise en place d’un nouvel échéancier avec une mensualité réduite de 51€ à 22€, sur la base de la consommation réelle de mars à novembre 2019.

Conséquence d'une auto-relève : explosion à la hausse du montant de la mensualité

Sur le site de TOTAL Direct Energie, il est possible d’accéder à l’histoire des relevés.

Dans notre exemple, ce particulier a donc consommé 468 m² entre février 2018 et mai 2019. Sachant que le logement a été habité à partir de mai 2018, on peut donc dire que la consommation de mai 2018 à mai 2019, soit un an, est de 468 m². En appliquant un coefficiant de conversion de 11.1 kWh/m², on obtient une consommation annuelle totale de 468 m² x 11.1 kWh/m² = 5 195 kWh.

De l'importance du forfait...

Sur la base d’une consommation annuelle supérieure à 5 000 kWh, quel est donc le meilleur forfait ? TOTAL Directe Energie en propose plusieurs en fonction de votre consommation.

Pour une consommation de 5 195 kWh annuelle, c’est donc le forfait B0 qui est recommandé. Effectivement, lorsqu’on injecte les consommations dans un tableur, on peut voir que pour 5 000 kWh consommés, la ligne la plus basse est donc la moins chère correspond au forfait B0, en bleu, pour une facture totale de 520€ environ, prix qui inclut l’abonnement et la consommation.

Donc, pour obtenir le meilleur prix pour une consommation annuelle de 5 195 kWh, il faut choisir l’abonnement B0. Le montant de la facture sera donc de :

(9.16€/mois x 12 mois) + (0.0759€/m² x 5 195 m²) = 110€ + 394€ = 504€ 

On peut donc dire que, dans notre exemple, la mensualité “idéale” pour une année entière serait de 504€ / 12 = 42€.

Nouvel échéancier proposé par TOTAL Direct Energie : 73€/mois !

Compte-tenu du mois de décembre qui a déjà été prélevé pour un montant de 22€, la somme des mensualités prélevés sera donc de (6 x 22€) + (6 x 73€) = 570€. Cette somme prélevée dépasse donc de 14% la consommation réelle de l’année antérieure ! Après un coup de téléphone, le Service Client m’informe “qu’il n’est pas possible de revenir à une mensualité de 22€” et que “la mensualité minimum applicable est de 51€” ! Ca alors, qu’est donc devenue la promesse de “la mensualité modificable sur simple demande au Service Client” ? Elle a belle et bien disparu puisqu’en pratique, TOTAL Direct Energie applique une mensualité qui ne peut être inférieure à votre consommation réelle de l’année antérieure.

Conclusion sur l'offre "ONLINE" de TOTAL Direct Energie

Contrairement à ce qui est prévu dans les Conditions Générales de Vente, il n’est pas possible en pratique de modifier le montant de sa mensualité “sur un simple coup de fil au Service Client”

De cette manière, TOTAL Direct Energie surestime de manière systématique la consommation des particuliers. Cela lui permet donc d’accumuler du cash jusqu’à la facture de régularisation qui est émise une seule fois dans l’année.

Mais… attendez… donner de l’argent à quelqu’un en attendant d’être remboursé. Ne serait-ce pas la définition du prêt ? Eh oui, grâce à l’offre ONLINE, TOTAL Direct Energie permet de générer de la trésorerie à partir du trop-perçu de ses clients mensualisés. Si par exemple, un hiver doux fait suite à un hiver particulièrement rigoureux, ce sera donc la consommation de l’année N-1 qui servira de base au calcul des mensualités, sans aucune possibilité pour le client de les revoir à la baisse. D’un point de vue comptable, c’est ce qui s’appelle “gérer son BFR (Besoin de Fond de Roulement). Encaisser avant de fournir, c’est aussi de la sur-facturation à échoir.

Malin TOTAL !

#bashing – Comment TOTAL Direct Energie utilise la surestimation des consommations pour emprunter à taux 0% auprès des Particuliers
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire